ARCTIC SOLAR

La première traversée solaire polaire

La navigatrice Anne Quéméré, qui a déjà accompli deux transatlantiques à l’aviron en solitaire et sans assistance, a découvert le monde des glaces et le Pôle Nord lors d’une expédition au Groenland en 2010. Consciente des ravages causés par le réchauffement climatique et très proche des populations autochtones, elle a décidé de témoigner à sa façon.

Elle se prépare à franchir le Passage du Nord-Ouest, route mythique qui permet de relier le Pacifique à l’Atlantique, de la mer de Baffin à la mer de Beaufort. Une odyssée de 3 500 kilomètres, semée de périls et d’embûches. Le premier homme à l’avoir traversé est l’explorateur norvégien Roald Amundsen.
C’était en 1906, au terme d’un périple de trois années ! L’itinéraire n’est navigable que pendant l’été arctique, avec la fonte des glaces.

C’est vers ce milieu hostile que la Bretonne s’apprête à larguer les amarres en 2018. A bord d’une embarcation futuriste, propulsée par un moteur électrique et alimenté par énergie solaire (en autonomie et en solitaire), elle partira de Tuktuyaktuk (nord-ouest du Canada) et rejoindra Pond Inlet (nord-est du Canada).

« Mon objectif est d’optimiser la ressource solaire sur un long et difficile parcours, tout en s’affranchissant des contraintes de pollution et des nuisances solaires », explique-t-elle.

Nom de l’opération : Arctic Solar. Toujours attiré par les projets high-tech et « décarbonés », GREEN AXXE a immédiatement été séduit par la personnalité de la navigatrice-exploratrice. Le potentiel médiatique de l’aventure (technologique, écologique, humaine et sportive) nous semble évident. D’autant que la réputation d’Anne Quéméré n’est plus à faire : elle a déjà deux livres à son actif (dont l’un a été primé par la région Bretagne en 2016) et une notoriété établie sur les réseaux sociaux.

Avec l’aide de GREEN AXXE (son sponsor principal), elle s’est techniquement associée aux meilleurs professionnels du métier (Chantier Marée Haute à Trégunc, CSEM en Suisse, Torquudo en Allemagne). Nous avons décidé de l’accompagner et de la soutenir jusqu’au Pôle Nord.